#InterviewduDirecteur

Quelle est votre définition d’un l’élève-ingénieur responsable ?

L’ingénieur de demain est une femme ou un homme solidaire, innovant, entreprenant et ayant intégré l’approche développement durable. L’environnement de l’entreprise est fluctuant et incertain, l’ingénieur doit être capable d’appréhender des problèmes complexes, de collaborer en synergie avec des acteurs aux compétences complémentaires. Aussi de manager en tenant compte la diversité culturelle et la dimension internationale du monde du travail.

Quelle est la pédagogie adoptée pour réussir cette mission ?

L’école doit privilégier une approche par compétences, la formation doit être conçue en replaçant l’élève-ingénieur au cœur de l’activité pédagogique. En s’appuyant sur les différentes possibilités du numérique comme supports, il s’agit de mettre en place une pédagogie active et collaborative, mettant l’élève-ingénieur en situation pour le rendre acteur de sa formation et développer chez lui l’esprit critique et le goût d’agir et d’entreprendre.

Quelle est l’approche d’Yncréa Maroc afin de préserver l’excellence et tisser une relation durable avec le monde de l’entreprise ?

L’école doit anticiper les besoins et accompagner les entreprises dans leur développement et leurs projets de plus en plus complexes. Son rôle est de former des ingénieurs adaptables et ouverts d’esprit, capables d’appréhender les réalités de l’entreprise dans sa globalité. Pour ce faire, l’école ambitionne de tisser une relation durable avec l’entreprise et d’en faire un partenaire essentiel de la formation. L’école doit également avoir un ancrage local, en cohérence avec le territoire (tissu industriel local, bassin d’emploi) tout en ayant une vision globale, nationale et internationale du marché du travail.

Concrètement comment se fait l’association élève-ingénieur et entreprise ?

La relation avec les entreprises doit s’inscrire dans un cadre de collaboration étroite. Il faut permettre non seulement la participation des acteurs du monde professionnel dans des activités pédagogiques mais aussi la possibilité à l’élève-ingénieur de se confronter au milieu de l’entreprise et de s’affirmer sur le terrain à travers de nombreux stages.

Il faut favoriser également la vie associative permettant aux élèves-ingénieurs de s’épanouir, de développer l’esprit d’initiative et le sens des responsabilités.

Pour résumer, comment définissez-vous le rôle d’Yncréa Maroc ?

Le rôle d’une école est de susciter des vocations et un réel intérêt pour les métiers d’ingénieur. En somme, elle doit révéler des talons. Il faut mettre en place des apprentissages individualisés et des tutorats d’accompagnement pour permettre à chacun de développer ses compétences en respectant ses particularités. L’école doit être un lieu pour construire son projet professionnel et son projet de vie.


Thierry OCCRE

Thierry Occre

// Directeur Yncréa Maroc

Diplômé en Informatique et Télécommunication. Après une première expérience dans un groupe Anglo-Saxon, il rejoint le groupe Auchan à l’international où il occupe durant plus de 13 ans, différentes fonctions dont celles de Directeur Informatique & Organisation Pologne, ou encore de Directeur des projets internationaux ( Pays de l’Est et Afrique du Nord) . Par ailleurs, Il dirige l’école d’ingénieurs ISEN Lille, établissement co-tutelle du laboratoire CNRS / IEMN.